Histoire du village  
Accueil
Histoire du village
La vie au village
Services
Commerces
Activités sportives
Archives et divers
Contact

© 2010 clement

SERS (SERSIA) ancien nom: Cers

Carte ci-dessus de cassini du 18ème siècle

Le nom de Sers, viendrait de sertis - tresses de feuillage - couronne, diadème.

Activités d'autrefois: - Pierres de taille à la Chaume, chez Léger et le Parc. - Mines de fer aux Fonchins et à Charboutière.

Rue principale du village de Sers

- Époque préhistorique (-19000 ans) - Roc-de-Sers: Site préhistorique, fouillé par le Dr. Henri-Martin et sa fille Germaine en 1927 
Les sculptures originales solutréennes sur les blocs de rochers isolés ont été remplacées par des moulages.
Les originaux sont au Musée de Saint-Germain-en-Laye (78).

livre sur le site préhistorique:

Carte poste de l'époque lors des fouillesUne des scultures

- Époque celtique. Dolmen appelé par les habitants du pays le Roc qui danse.
Il parait avoir été composé primitivement de deux pierres superposées ; il ne reste plus que celle de dessous, qui est en silex rouge.
(non trouvé, un sérieux doute existe sur son existance!!!)

- Époque romaine. Sers serait, selon quelques opinions, le Sarum de la table théodosienne, placé sur la voie de Périgueux à Saintes.
Mais la direction connue de cetle route est trop éloignée de cette localité. Sers serait plutôt sur la voie nommée la Chaussée, qui se détachant de la voie de Poitiers à Angoulême, coupait celle d’Angoulême à Saintes pour se diriger vers Pérïgueux.
Le tracé de la Chaussée se trouve sur un assez long parcours du canton d’Angoulême, mais il est difficile d’en trouver des vestiges au sud de Sers.

Voie de Sers, appelée Chaussée :   Sers que les gens du pays appelle Sar (idiome roman) possède une voie antique qui passant au nord de Sers se dirige du sud vers le Puy de Nanteuil et Brie. Cette voie antique, dont le tracé est rectiligne, est localement appelée « Le Chemin de Sers ». 
Elle a dû constituer un embranchement à la voie d’Angoulême à Limoges aux environs de Broutrie et à celle d’Angoulême à Poitiers au-delà d’Anais.


— Substructions antiques situées au hameau de Jean-de-Sers, formant hémicycle de 30 m. de diamètre ; deux murs parallèles, l’un de 20 m. en longueur, l’autre de 16 m.
— Un peu plus loin se trouve la base d’une tour ronde de 15 m. en diamètre ; un pavé en béton et un fragment de marbre.
On y a découvert, à diverses époques, des monnaies romaines et des tombeaux en pierre.

Constructions romaines : Au bas du hameau appelé Jean de Sers et aux confins des communes de Sers et de Bouëx dans une vallée appelée La Prise de Vars, se trouve un vaste hémicycle de 30 mètres de diamètre, l’édifice est prolongé par deux murs parallèles. A 30 mètres vers le nord cette ruine est aussi complétée par une autre construction de forme parfaitement ronde qui constitue la base d’une tour de 15 mètres de diamètre dont les murs ont 1,5 mètres d’épaisseur. Des fragments de marbre, des médailles, des tombeaux ont été découverts à diverses époques 

- Époque moyen âge. A peu de distance de Sers, pan de mur, seul reste de l’ermitage de Belleveau, en partie taillé dans le roc et indiqué sous le nom de chapelle de Belleveau dans la carte de Cassini.
Vue d'ensembleVue intérieure

http://p.valleedelechelle.free.fr/bellevau.htm


— Église paroissiale de Saint-Pierre-ès-liens : plan en carré long avec une abside semi-circulaire, dont les arcades plein cintre et le portail peuvent être du XIe siècle. Longueur totale, 27 m. 60 c ; largeur, 7 m. 25 c, Voûte divisée par des membrures diagonales retombant sur des piliers carrés renforcés d’une colonne demi engagée.

Eglise


- Au lieu-dit La Conche, tombeaux de pierres plates et de moëllons avec fragments de boucle en plomb en direction du bourg de Bouex. (non trouvé???)
 
- Époque de la renaissance. Château du XV siècle, situé à Nanteuil-de-Sers : magnifique salle voûtée en ogive, longue de 27 m., large de 6 m. 40 c ; trois travées de voûte séparées par des arcs doubleaux ; porte d’entrée flanquée de deux tours rondes en petit appareil.

- Château de Charbontière


- Une tour carrée située au village des Poyaux, seul reste d’un château construit en 1520.

- Reste d'un château accollé à l'église.


http://www.chateaudesers.com/
 


-Joseph Piveteau, Inventaire Archéologique de la Charente Gallo-Romaine, MSAHC, 1958, p. 96.
-Abbé Mondon, Baronnie de Marthon, 1895, p. 369; 1897, p. 75. - Ermitage de Bellevaud, 1904-05, LXXVI.
- Abbé Nanglard, Cart. égl. Ang., 1899, p. 310. - Livre des fiefs, 1904-05, p. 392. - Lefrancq, Cart. St-Cyb., p. 291.
- Chauvet, Favraud, Station préh., 1896, p. 248.
- Chauvet, Fouille de la grotte du Roc, os travaillés, 1908-09, XXVII, XXVIII, LXXVI; 1910, LIV, p. 178.
- Dr H. Martin, Races humaines quater. grotte du Roc et de la Vierge, 1924, XCII, XCVI.
- Dr H. Martin, Station et sculptures du Roc, don, 1928, XXV, XXXI, XLV, LIII, LVI.
- Dujarric Descombes, Les Baraud, fondeurs de cloches, 1915, p. LVI.
- de Châteaubodeau, Plaque de cheminée à l'Age, aux armes des de Montalembert, 1930, XXXII, XXXVI.
- M. Daras, Etude sur l'ermitage de Belleveau, 1950, p. XI, Bull. 3., MSAHC, 1953, p. 221.